Brussel, 24.01.2011

AutoScout24.be publie le baromètre du marché de l’occasion en Belgique

Introduction

AutoScout24 a réalisé une étude  approfondie sur le marché des véhicules d’occasions sur base des chiffres des immatriculations (source DIV-Febiac) ainsi que de l’offre de véhicules sur son site de petites annonces.  Une mise à jour de notre baromètre du secteur automobile sera effectuée tous les ans; cette édition étant la première édition.

Situation générale

Le marché du véhicule d’occasion s’est maintenu en 2010 avec un volume de 674.392 unités contre 681.706 unités en 2009 (soit une diminution de 1.1 %)  qui avait déjà été une bonne année avec une augmentation de 4.4% par rapport à 2008. La crise financière a donc été relativement favorable au marché de l’occasion. Durantla période, les immatriculations de véhicules neufs ont augmenté de 15% de 2009 à 2010 à 547.347 unités après une chute de 11% l’année précédente.

La région flamande arrive bien entendu en tête des volumes avec 367.450 occasions immatriculées soit 54% du total des immatriculations suivi par la Wallonie avec 235.286 unités (35%) et Bruxelles-Capitale avec 71.656 unités (11%). Par rapport à la population, le marché de l’occasion est donc légèrement plus wallon (32% de la population belge) et bruxellois (10% de la population) que flamand (58% de la population).

La part des carburants se répartit comme suit:

Contrairement à ce que l’on peut croire, les Diesel sont actuellement sous-représentés dans le marché de l’occasion par rapport au marché neuf puisque la part des ventes de ces véhicules en neuf sur les 10 dernières années a été de 70,1% (avec une pointe à 78.9% en 2008). On peut expliquer ce phénomène par les nombreuses exportations des véhicules ex-leasing qui sont en général des Diesels mais également le fait que le marché de l’occasion suit la tendance des véhicules neufs avec quelques années de retard. Il est probable que la part des Diesels en occasion augmentera dans les prochaines années pour profiter des véhicules à faible consommation mis sur le marché récemment.

Les marques les plus vendues en occasion

Les 6 premières places sont occupées par des marques généralistes avec les allemandes en tête (VW, Opel et Ford) suivis par les 3 marques françaises (Peugeot, Renault et Citroën). Les meilleures progressions sont à mettre à l’actif de Citroën (+10,0%) et Skoda (+11.6%). Plus loin dans le classement, on trouve des marques telles que Kia (+15%), Mini (+17%), Chevrolet (+18%) et Dacia (+137%) dans un volume néanmoins modeste (897 immatriculations). Le plus gros recul observé est Toyota avec -27%.

Dans le secteur Premium, BMW est toujours talonné par Mercedes alors que Audi, première marque Premium en véhicule neuf depuis 2009, progresse de 8% mais assez loin des 2 premières marques.

Le tableau fournit également les prix, kilométrage et âge moyens au moment de mise en vente sur AutoScout24 sur base de 380.000 annonces parues sur le site durant l’année 2010.

Les modèles les plus vendus en occasion

Dans le trio de tête des modèles les plus vendus en 2010, la VW Golf est toujours solidement installée sur la première marche suivi de la BMW Série-3 et l’Opel Corsa représentant respectivement 6.2%, 3.7% et 3.3% du total des immatriculations des occasions 2010. Dans les 10 premiers modèles, on retrouve 5 citadines (Opel Corsa, VW Polo, Ford Fiesta, Renault Clio et Peugeot 206) déjà présentes dans le top 10 en 2009 ainsi que 3 compactes (VW Golf, Opel Astra et Renault Mégane).  

Parmi les marques Premium et sur les 20 premières places, BMW s’impose la 2ème et 13ème place du classement avec les séries 3 et 5 alors que Mercedes prend la 9ème et 14ème place avec les Classes C et E. Audi, première marque Premium depuis 2009 en véhicule neuf, accuse un retard assez important par rapport à ses concurrentes allemandes en occasion avec l’A4 en 12ème position, l’A3 étant 22ème.

Les plus fortes progressions en occasion entre 2009 et 2010

Parmi les modèles avec un volume de plus de 500 unités qui ont le plus progressé entre 2009 et 2010, on trouve les modèles suivants:

Ces meilleures progressions sont enregistrées par des modèles qui arrivent sur le marché de l’occasion après quelques années d’utilisation mais aussi des véhicules plus économiques et qui ont bénéficiés de prime comme c’est le cas en région wallone.


Prix et kilométrage moyen des occasions vendues par des particuliers

En 2010, les particuliers représentent environ la moitié du marché de l’occasion. Les véhicules mis en vente par les particuliers par rapport aux professionnels sont en moyenne plus âgés: 7,5 ans contre 4.2 ans, ont parcourus 129.638 km contre 81.854 km et sont vendus à une moyenne de 8.236 € contre 13.174 € pour les professionnels.

Prix et kilométrage annuel moyen après 5 ans

Afin de donner une idée de l’offre de ces véhicules sur le marché, nous avons analysé les annonces publiées sur AutoScout24 durant l’année 2010. Pas moins de 192.618 véhicules ont été mis en vente par des professionnels alors que 186.338 véhicules étaient proposés par des particuliers au cours d’année écoulée, soit environ 60% des véhicules vendus durant cette période. Pour donner une idée du prix moyen des véhicules d’occasion en Belgique, nous avons sélectionné les véhicules mis en vente en 2010 ayant 5 ans d’âge. Il était néanmoins important de distinguer les véhicules par carburant (Essence ou Diesel) et de donner une idée du kilométrage annuel moyen parcouru par ces véhicules:

Note: NAsignifie que l’échantillon est trop limité pour tirer une statistique fiable ou que le modèle a disparu du marché depuis plus de 5 ans.

Sur les 30 modèles les plus vendus, le prix moyen des véhicules Diesel après 5 ans est un peu supérieur à celui des Essence (9.449 € contre 8.125 €) alors que les véhicules Diesel ont parcouru en moyenne 65 % de kilomètres supplémentaires au moyen de la revente soit une moyenne de 22.119 km contre 13.421 km.

Les plus grands rouleurs

Parmi les véhicules les plus kilométrés parmi les modèles de 5 ans d’âge,  la palme revient à la Volvo XC70 Dieselavec plus de 32.000 km en moyenne par an. En général, on retrouve dans ce classement des grandes limousines utilisées par les grands rouleurs.

Les voitures les plus chères vendues sur AutoScout24 en 2010

La palme de la voiture la plus chère mise en vente sur le site d’AutoScout24 revient à:

  • Pour les particuliers: une Rolls Royce Phamtom Drophead de Juin 2009 avec 7.500 km pour 399.000€
  • Pour les professionnels: une Bugatti Veyron d’Avril 2008 avec 1.100 km pour la modique somme de 842.900 €

Valeurs résiduelles

Dans le contexte du salon de l’automobile de Bruxelles, les acheteurs de voitures neuves sont également intéressés de voir comment la valeur de leur nouvelle voiture va évoluer avec le temps. Le tableau suivant fournit la valeur résiduelle moyenne en fonction de l’âge du véhicule pour les véhicules Diesel et Essence.

On observe que la perte de valeur est pratiquement équivalente pour les 2 catégories de véhicules. Néanmoins, il faut savoir que le kilométrage moyen annuel des Diesel est 21.390 km sur les 10 premières années alors que celui des Essences est de 13.463 km. Le prix moyen des Diesels est également plus élevé en valeur absolue de près de 20% puisque ce type de motorisation est plus cher à l’achat et est plutôt destiné à de grands véhicules.

L’offre de l’occasion par provinces

Où trouve-t-on les voitures les plus chères en Belgique? La palme revient à la province du Luxembourg avec une moyenne de 14.177 € suivi par toutes les provinces flamandes, le Hainaut fermant la marche avec une moyenne de 8.205 €. Il est néanmoins à noter que le kilométrage et l’âge suivent une courbe inverse. L’offre du Luxembourg est plutôt jeune alors que les véhicules les plus vieux sont mis en vente à Bruxelles.

Contact chez AutoScout24 Belgique:

Benoît Bertholet

T: 02 559 00 16

bbertholet@autoscout24.com

Contact chez NewsEngine PR:

Bart Vande Vyvere

T: 03 260 96 44

Bart.vandevyvere@newsenginepr.com

Contact pour les journalistes

E-mail: presse@autoscout24.be