Bruxelles, 14.10.2013

AutoScout24 cartographie le marché européen de l'automobile d'occasion

Avec 2.300.000 véhicules proposés à la vente dans 8 pays européens, dont la Belgique, AutoScout24 est très bien placé pour dégager les grandes tendances du marché de l'occasion.

Une étude menée par AutoScout24 dévoile les grandes tendances du marché européen de l’automobile d’occasion. Le plus grand site automobile européen a notamment étudié l’offre, les prix et l’équipement du parc de véhicules d'occasion de 5 ans, en Belgique et en Europe. Il en ressort des résultats contrastés qui s’appuient sur une vaste base de données européenne.

Une offre dominée par les marques allemandes

On observe une véritable domination allemande sur le marché des véhicules d’occasion âgés de 5 ans. En Belgique, BMW se taille la part du lion avec 12 % de l’offre. Suivent Volkswagen (10 %), Audi (9 %) et Opel (8 %). Seule Peugeot fait jeu égal avec Audi. A l’échelle européenne, la domination allemande est totale : Volkswagen est la marque la plus offerte avec 13 % du parc, devant BMW (10 %) et Audi (9 %).

En matière automobile, les grands pays européens semblent par ailleurs particulièrement chauvins. En Allemagne, 20 % des véhicules d’occasion proposés à la vente sont des Volkswagen ! Même chose en Italie, où la part de Fiat est également de 20 %. En France, Renault, Peugeot et Citroën représentent 46 % de l’offre.

Tendance des prix à la baisse, mais pas en Belgique

L'index de prix d'AutoScout24 est basé sur la moyenne des prix des 20 modèles d’occasions les plus populaires (soit 42 % du marché total de l’occasion), immatriculés pour la première fois en 2008.

Depuis avril 2011, la tendance générale des prix est à la baisse. C’est le cas dans la plupart des pays européens, à l'exception de la Belgique où les prix ont même augmenté de 3 %. C’est l'Allemagne qui a enregistré la plus forte diminution (- 6 %), suivie par l'Italie (- 3 %) et les Pays-Bas (- 2 %). Les prix en Espagne et la France sont restés stables sur la période, après une légère augmentation fin 2011.

De nombreux paramètres peuvent expliquer les différences de prix entre pays : la fiscalité en matière de TVA, le kilométrage, le taux de diésélisation ou les équipements du véhicule...

Avec l’Italie, la Belgique connaît l’un des marchés de l’occasion les moins chers. C’est dû aux caractéristiques des voitures, et principalement au kilométrage élevé des véhicules mis en vente. Après 5 ans, ceux-ci affichent souvent près de 100.000 km au compteur. Il est vrai que de nombreux véhicules de société sont remis en vente chez nous, et que notre pays bénéficie d’un contrôle efficace du kilométrage grâce au CarPass.

Le taux de diésélisation du parc est également très différent d'un pays à l'autre. Il est très élevé en Belgique (84 %), alors qu’il n’est que de 32 % aux Pays-Bas ou de 49 % en Allemagne. Pour un même modèle, les niveaux de cylindrée jouent aussi un rôle. La fiscalité locale influence ici grandement le prix, notamment en Belgique où le parc fait une part moins belle aux grosses cylindrées.

Contrastes européens en matière d’équipement et de goûts, moins de couleurs

Le nombre et la nature des équipements peuvent également influencer la valeur résiduelle. Le taux d'équipement (*) est le plus élevé au Grand-Duché de Luxembourg (il y atteint 64 %), en Allemagne et en Autriche. La Belgique se classe dans la moyenne européenne avec 51 %, mais avec le taux le plus élevé d’intérieur cuir en Europe ! Elle devance de loin la France qui présente le taux d'équipement le plus faible (30 %).

Le type de châssis des voitures remises en vente varie également entre pays. La France est la championne des berlines avec 48 % de l'offre. Le Belge n’a pas peur du mauvais temps et apprécie les cabriolets (7 %). Quant aux Pays- Bas, ils présentent un taux record de citadines (38 %) et d'utilitaires (11 %).

Le noir reste la couleur de prédilection, suivi des gris, éventuellement métallisés. Avec le bleu et le blanc, ces couleurs couvrent 86 % des véhicules mis en vente. De quoi faire réfléchir tous ceux qui pensent acheter une voiture rouge !

(*) le taux d'équipement est défini comme la moyenne de présence des équipements suivants : siège cuir, GPS, Air Co, ABS, phares Xénon, ESP, Parking assistance.

Contact pour les journalistes

E-mail: presse@autoscout24.be