Bruxelles, 09.07.2014

Les poids lourds sont les véhicules utilitaires d’occasion les plus vendus en Belgique

Une nouvelle étude d’AutoScout24.be montre que le marché belge des véhicules utilitaires d’occasion est actuellement difficile, d’autant plus que les vendeurs ont connu une baisse de leur marge au cours des six derniers mois. Toutefois, la majorité des sondés sont positifs quant à l’avenir.

AutoScout24.be, le plus grand site belge de petites annonces automobiles, publie les résultats de son enquête sur le marché de l’occasion des véhicules utilitaires en Belgique. Ce sondage mené auprès de 45 concessionnaires de marque, indépendants et revendeurs, donne un aperçu unique des tendances actuelles du marché.

Vente : les poids lourds ont la cote

Parmi les véhicules utilitaires les plus vendus sur le marché belge de l’occasion, les poids lourds occupent la première place avec 74 % des ventes, suivis des fourgons avec 57 % et des semi-remorques avec 47,6 %. En outre, les poids lourds ont généré une forte hausse du chiffre d’affaires pour 44 % des vendeurs, contre seulement 7,5 % pour les fourgons et 22 % pour les semi-remorques. Enfin, plus de 80 % des acteurs du marché de l’occasion importent des poids lourds en Belgique. Dans l’ensemble, ceux-ci sont assez satisfaits (46,5 %) du chiffre d’affaires réalisé sur les ventes de véhicules d’occasion.

Plus d’exportations que d’importations

Les vendeurs sont très nombreux à exporter des véhicules d’occasion (92,5 %) et un peu moins à en importer (68 %). La part des véhicules destinés à l’exportation varie fortement, représentant de 10 à 90 % du stock, ce qui révèle une spécialisation des vendeurs. L’Europe occidentale est la première destination d’exportation des véhicules d’occasion (notamment l’Allemagne, les Pays-Bas et la France), suivie de près par le continent africain (dont le Niger, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Maroc) puis l’Europe de l’Est (principalement la Roumanie et la Pologne). La majorité des vendeurs (56 %) acquièrent des véhicules d’occasion auprès de partenaires fixes, mais près de la moitié cherchent également des offres intéressantes sur Internet (48 %) et achètent des véhicules dans les ventes aux enchères (44 %).

Un avenir en demi-teinte

Il ressort du sondage d’AutoScout24.be que les vendeurs ont un avis assez partagé sur l’évolution des ventes de véhicules d’occasion pour les six prochains mois : 39 % d’entre eux pensent qu’elles vont augmenter, 30 % qu’elles vont rester stables et 30 % qu’elles vont diminuer ou fortement diminuer. Par ailleurs, plus de la moitié (54,5 %) des vendeurs ont constaté une baisse de la marge sur les véhicules d’occasion au premier semestre de 2014 par rapport à la même période en 2012. Les prévisions pour les six mois à venir ne sont pas bonnes non plus : seuls 9 % des sondés prévoient une hausse de leur marge, 22 % une baisse et 63,5 % une stabilisation. Enfin, 41 % des vendeurs sont satisfaits de la situation actuelle du marché, et 36 % insatisfaits, voire pas du tout satisfaits.

Contact pour les journalistes

E-mail: presse@autoscout24.be